Paroisse Catholique

Bonne, Contamine, Cranves-Sales, Faucigny
Fillinges, Lucinges, Marcellaz

Eglise de Haute-Savoie

1ère LETTRE DU CARÊME 2020 par Amédée : Contamination.. Conversion… Communion…

Contamination.. Conversion… Communion…

C’est l’histoire… d’une maison où les habitants, pris d’un vent de folie, décidèrent de couper et l’électricité, et le chauffage. Tout le monde, les uns après les autres, tomba malade, et ce fut la catastrophe jusqu’au jour où un étranger eut l’idée de leur faire remarquer que ca marchait beaucoup mieux avec de la lumière et une bonne cheminée. Simple, mais efficace !

Or nous, les Européens, spécialement les Français, nous sommes fiers d’être les héritiers du « Siècle des Lumières », siècle qui n’a de lumineux que le nom puisque c’est là qu’on réussit à faire croire que le Christ, la Lumière du monde, il fallait le mettre au placard (en termes polis « en faire une affaire privée ») . Quand à l’Esprit-Saint, surtout dans l’Eglise d’Occident, il était le grand oublié.. s’il n’alimentait pas quelque plaisanterie de mauvais goût. Désolé, Jésus, c’est la Lumière du Monde, c’est pas moi, c’’est Lui qui le dit. Quand à l’Esprit-Saint, c’est le cadeau, le Don qu’il nous a fait ! Il nous a DONNE le chauffage qui fait que nous sommes bien ensemble, entre frères, fils du même Père. Et même dans notre Eglise, nous avons trop souvent cru que nous étions chrétiens pour vivre un certain nombre de valeurs ( c’est ce que me disent beaucoup de parents quand ils viennent demander le baptême pour leur enfant) . Désolé, le chrétien n’est pas celui qui a des valeurs, c’est celui qui rencontre Jésus non pas comme un sage du passé, mais comme le Vivant qui transforme sa vie.
« J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, parce que « personne n’est exclus de la joie que nous apporte le Seigneur » Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. » dit le Pape François. (1)

Avec Dieu et grâce à Dieu, l’homme devient Créateur parce que le Fils l’illumine et que l’Esprit dilate son coeur en lui donnant l’audace de beaux projets. Mettez le Fils au placard et l’Esprit à la cave, et l’homme, de créateur, devient bricoleur, voire rafistoleur. Le Christ nous éclaire sur la beauté du couple, « il les fit homme et femme, ce que Dieu a uni que l’homme ne le sépare pas » et nous prétendons faire de la famille une institution à géométrie variable. Le Christ nous dit la valeur des plus petits « Gardez nous de mépriser un seul de ces petits » et nous touchons la vie de l’enfant à naître sans parler des abus récents dans l’Eglise !
« Tout est lié. Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son existence s’écroule, parce qu’« au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’oeuvre de la création, l’homme se substitue à Dieu et ainsi finit par provoquer la révolte de la nature » dit encore le Pape François. (2)

Le Carême est le temps pour ouvrir nos églises et nos Bibles….. Au fait, où est ta Bible ?

(1) La joie de l’Evangile n° 3
(2) Laudato si n° 117


Amédée Anthonioz
Tél. +33 (0)4 50 36 45 30
contacts