Paroisse Catholique

Bonne, Contamine, Cranves-Sales, Faucigny
Fillinges, Lucinges, Marcellaz

Eglise de Haute-Savoie

2ème LETTRE DU CARÊME 2020 par Amédée : Ouvrez toutes grandes, les portes au Christ !

Redevenir frères…

Il était en colère, il était jaloux, il a tué son frère Abel. Et Dieu le cherche et lui dit ; « Où est ton frère Abel ? » Caïn répondit : « Je ne sais pas. Est-ce que je suis, moi, le gardien de mon frère ? »

Ces derniers jours, je suis comme vous marqué par la peur, peur de la maladie, peur pour moi, et vous peur pour vos parents ou amis âgés ou malades, peur d’être un danger pour les autres, peur que les autres soient un danger pour nous. Et je comprend car moi, aussi j’ai peur.
Mais une autre peur m’habite, plus profonde. C’est que cette menace réelle masque une réalité bien plus fondamentale, bien plus essentielle, c’est que l’autre n’est pas d’abord un danger, l’autre n’est pas d’abord une bête sauvage, l’autre est avant tout un frère, l’autre, tout autre est MON frère. Cette autre peur, c’est que ce coronavirus, en plus de miner mon organisme, tue en moi ce BON virus que j’ai reçu à mon baptême, ce virus qui a nom JESUS.

Ce virus-là a la particularité de me détourner de moi-même pour me faire devenir le gardien de mon frère. Ce virus est aussi contagieux si on le laisse prendre de la place en nous, il peut donner à d’autres l’envie de lever les yeux de son smartphone et de sourire ou de dire « bonjour » à celui que je croise dans la rue…. C’est pas grand chose, mais c’est beaucoup et ca peut changer sa journée. Comment sortirons-nous de cette épreuve terrible ?

Si le masque blanc est nécessaire, peut-être avons-nous, portons-nous d’autres masques pour cacher les pauvretés, les doutes, les questions qui nous hantent… et si nous acceptions de les quitter et de nous faire aider …. par ceux que nous pensons incapables, si nous prenions le temps de nous laisser enseigner par les enfants… Cette période de confinement est propice à la rencontre, osons-là ! Si les gants blancs sont nécessaires, ne prenons pas des gants pour dénoncer ce qui est injuste, inacceptable, inconcevable.. Nous sommes un peuple de prophètes par notre baptême et les prophètes avaient l’audace de parler ! Si nous avons raison de fermer nos portes pour éviter le confinement, il y a d’autres portes qu’il nous faut ouvrir, d’autres barrières à oser abattre, celles de nos préjugés.

Avec Saint Jean Paul II je vous dis ; « Frères et soeurs ! N’ayez pas peur d’accueillir le Christ et d’accepter sa puissance ! Aidez le Pape et tous ceux qui veulent servir le Christ et, avec la puissance du Christ, servir l’homme et l’humanité entière ! N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes, les portes au Christ ! » Laissez vous contaminer par le Christ ! N’ayez pas peur du virus de la Tendresse !

Dimanche 22 mars je vous propose d’être à 11 h devant votre poste de télévision (France 2) et nous serons en communion les uns avec les autres et former ainsi une église invisible !

Amédée Anthonioz
Tél. +33 (0)4 50 36 45 30
contacts